Garmin Panoptix | Patrick Therrien

Dans le domaine de la pêche sportive, nous avons droit à chaque année à des nouveautés et innovations qui sont des plus intéressantes pour le pêcheur. Chaque année apporte son lot de nouveautés et parfois certaines d’entre elles sont très intéressantes. Au même titre que le mot « indignation » fût employé à outrance par les journalistes à un certain moment, vous risquez donc d’entendre le terme « Game Changer » assez souvent cette année dans le domaine de la pêche sportive. Il semble que ce terme soit à la mode ces temps-ci et qu’il est maintenant employé à toutes les sauces… On est rendu au point qu’à  la moindre innovation, on se donne maintenant le droit de dire que c’est un « Game Changer » loll.

À mes yeux, un « Game Changer » n’est pas seulement l’amélioration d’une technologie. Exemple : je suis  loin de considérer une amélioration de la technologie du « Side Imaging ou Side Scan ou Side Vü » (appelez ça comme vous voulez) comme étant un « Game Changer ». Cependant, une nouvelle technologie de sonar comme le Panoptix de Garmin est ce que je considère un réel « Game Changer » parce que ça révolutionne complètement la façon dont on peut percevoir et interpréter le monde marin. Cette technologie est selon moi une réelle avancée technologique dans le domaine de l’électronique marine. J’irais même jusqu’à dire que dans un futur rapproché, je ne serais pas surpris que la technologie Panoptix qui ne cessera d’évoluer,  sera appelée à remplacer le sonar traditionnel, rien de moins!

Garmin, grâce à cette technologie, possède maintenant une longueur d’avance devant ses compétiteurs dans le domaine de l’électronique marine et je peux vous confirmer qu’on nous pose beaucoup de questions sur ce sujet, même venant des gens de la compétition 😉 . Il y a vraiment un « buzz » autour de cette technologie et cet engouement ne fera qu’augmenter au fur et à mesure que cette technologie se fera connaître. En fait, je suis convaincu que c’est justement dans cette optique que Garmin permet la compatibilité avec des appareils performants à prix raisonnables. Si je pense au 600$ déboursés il y a plusieurs années pour un sonar écran 5 pouces noir et blanc, oui, je trouve plus que raisonnable que de payer 700$ pour un Garmin Echomap 75sv compatible avec le Panoptix. Payer ce prix pour un combo sonar/GPS, ayant comme caractéristiques un écran couleur 7 pouces qui permet entre-autre de refaire la bathymétrie d’un plan d’eau « live » dans le bateau  grâce à sa fonction « Quickdraw », c’est vraiment un « super deal ». Je crois fortement que c’est justement dans le but de faire connaître cette avancée technologique du Panoptix à une clientèle plus large que Garmin agit ainsi. On croit en cette technologie et on veut la faire connaître.

Bien évidemment, vous vous devez d’avoir une sonde Panoptix pour pouvoir profiter de cette technologie et ces types de sondes, de par leur conception, sont quand même assez dispendieuses. Pour l’instant, je dirais que c’est le seul hic dans l’histoire. Que voulez-vous, on doit vivre avec la réalité qu’il y a un prix à payer pour toutes les recherches, quelques soit le domaine technologique. Comme je m’amuse souvent à le dire : « C’est les premiers utilisateurs qui paient pour rendre la nouvelle technologie accessible aux autres ».  On n’a qu’à penser à la technologie du Side-Imaging ou Side-Scan qui au tout début, n’était accessible que pour les combos Sonar/GPS les plus dispendieux. La bonne nouvelle est que vous verrez de plus en plus de personnes qui feront l’utilisation du Panoptix, de plus en plus de demandes pour cette technologie, ce qui avec le temps, en résultera d’un coût moindre étant donné le volume plus grand de production.

Personnellement, je vais en être à ma troisième saison avec le Panoptix et je n’ai fait qu’effleurer toutes les possibilités que me permette cette avancée technologique. À parler avec d’autres utilisateurs, pêcheurs et professionnels de la pêche, je me suis rendu compte qu’il y a beaucoup plus de possibilités que je ne le pensais au départ. Étant une technologie relativement récente et comme nous en sommes à nos premières armes, il nous reste beaucoup encore à découvrir sur toutes les applications possibles. Le Panoptix nous ouvre les yeux sur tout un univers auquel nous n’avions pas accès auparavant.

J’ai toujours suivi de très près tout ce qui se fait dans l’électronique marine et je peux vous confirmer que la technologie du Panoptix deviendra un incontournable pour tout pêcheur désirant rendre son temps plus performant sur l’eau. Quant à moi, il l’est déjà! Personnellement, je m’étais procuré cette technologie pour la pêche à la verticale pour la truite grise pour rendre cette expérience plus intéressante pour mes clients. Je dois vous avouer que c’est complètement fou de voir « live » en temps réel, les truites arrivées de la gauche, de la droite se promener autour du leurre pour finalement attaquer. C’est comme jouer à un jeu vidéo en situation réelle, une expérience très appréciée de mes clients. Une fois qu’ils ont connu le Panoptix, ils ne veulent plus revenir en arrière avec le sonar traditionnel.

Panoptix vs traditionnel

L’an passé au Salon de Québec, Patrice Lemelin de Boulet Lemelin Yacht m’avait parlé des applications pour la pêche au downrigger. Je peux vous assurer que ce n’est pas tombé dans l’oreille d’un sourd. Une fois la saison commencé j’ai tout de suite essayé la chose et ça a complètement changé ma vision de la pêche au downrigger. Je me suis rendu compte que le sonar traditionnel me privait de beaucoup d’informations essentielles. Ce ne fût pas long qu’il y avait un GPSMAP 1022xsv sur ma « bracket » de downrigger pour que mes clients « call » les «shots» en regardant le Panoptix.

Anticiper les attaques = expérience vraiment cool!

Cette année, Denny Andrade m’a ouvert les yeux quant à l’utilisation du Panoptix en mode « RealVü 3D ». À parler avec Ben Woo, j’ai aussi découvert différentes applications du « LiveVü Forward » qui nous permet de voir les poissons devant le bateau en situation de pêche à la traîne et au lancer, même chose avec Daniel Robitaille. D’ailleurs, vous pourrez voir plus en détail ce qu’est le Panoptix dans l’émission web Leurre Juste.

On m’a fait réaliser aussi que le Panoptix devient un outil redoutable en combinaison avec le «SideVü». Je m’explique : on cible la structure avec le « SideVü », ensuite on pointe le Panoptix Forward vers la structure. S’il y a des poissons, on les pêche et comme on s’est permis de rester à distance, on ne les a pas mis au neutre ou fait peur en voulant trop s’approcher. Et s’il n’y a pas de poisson, on ne perd pas notre temps, on continue vers d’autres structures. Cette façon de faire serait possible avec l’utilisation du « SideVü »  mais disons que la technologie du « SideVü » est plus efficace pour voir une structure que le poisson qui est dessus. Ce qui est difficile avec le « SideVü » devient un jeu d’enfant avec le Panoptix Forward : un « must » pour les pêcheurs de tournois!

Évidemment, il y a beaucoup d’autres applications. Toutes ces explications seraient plus faciles à démontrer en vidéos qu’en mots et c’est ce que je compte bien faire cette année. En me suivant sur ma page « Guide de Pêche Patrick Therrien » vous aurez accès à beaucoup d’informations qui pourraient vous aider avec l’utilisation de votre électronique marine ainsi que l’utilisation des dernières technologies tels que le Panoptix Down et Forward. Je mettrai en ligne le tout pendant ma saison de pêche. Soyez au rendez-vous!

Entre-temps, je vous invite à visionner le vidéo de Aaron Wiebe de Uncut Angling. Il a produit ce qui est probablement  le vidéo qui explique le plus clairement le fonctionnement de la technologie Panoptix de Garmin. Il a eu la bonne idée de le faire sur la glace ce qui rend la chose encore plus facile à comprendre. Aaron a eu la grande gentillesse de me permettre d’utiliser son vidéo pour rendre ma chronique plus complète. Pour ceux qui ne le connaissent pas, il a une façon bien à lui de faire les choses. Il est intéressant et très divertissant, ce qui, depuis maintenant quelques années, amène un vent de fraîcheur et de renouveau sur la scène de la pêche sportive. Ceci dit, bon visionnement!

 

Share →